Nouvelles

Mandat 360 pour l’usine de biométhanisation d’Énercycle

Usine biomethanisation

L’été dernier, Énercycle, régie de la gestion des matières résiduelles regroupant 37 municipalités de la Mauricie, a officiellement confié au consortium Énergère-Convertus le mandat pour la réalisation de l’usine de biométhanisation et compostage située à Saint-Étienne-des-Grès. Ce projet 360 degrés selon le mode Conception-Construction-Financement-Entretien-Exploitation (CCFEEx) prévoit une mise en opération pour 2026 et une exploitation contractuelle sur une durée de 20 ans.

L’objectif de ce projet majeur : recycler et revaloriser 35 000 tonnes de matières résiduelles collectées auprès des citoyens – via le fameux bac brun – pour les transformer en biogaz naturel. Une initiative qui permet de réduire les déchets, mais surtout de produire une énergie verte et à faible impact carbone!

QU’EST-CE QUE LA BIOMÉTHANISATION ?

La biométhanisation est un processus biologique naturel dans lequel les micro-organismes décomposent de façon anaérobique (sans oxygène) la matière organique, tels que les déchets alimentaires et les résidus verts des citoyens (en bref, tout ce qui se retrouve dans la bac brun), pour produire du biogaz ou biométhane et un résidu, qu’on appelle digestat.

Le biogaz, principalement composé de méthane, de dioxyde de carbone et d’eau, devient, une fois purifié, du gaz naturel renouvelable (GNR), utilisé comme source d’énergie renouvelable pour la production d’électricité et de chaleur. Le GNR est d’ailleurs reconnu par Ressources naturelles Canada comme une énergie renouvelable et un combustible propre qui permettra d’atteindre les nouvelles cibles de zéro émission nette annoncées par le Canada1.

Le digestat, quant à lui, est un résidu organique riche en éléments nutritifs qui après traitement aérobique (avec oxygène), se transforme en compost, pouvant être utilisé comme fertilisant dans l’agriculture.

En d’autres termes, la biométhanisation est donc un procédé vertueux et efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à deux niveaux :

  • À un niveau direct : en remplaçant l’énergie fossile (gaz naturel = méthane) par l’énergie renouvelable grâce à la valorisation des déchets organiques ;
  • À un niveau indirect : en détournant de l’enfouissement des matières résiduelles organiques. La décomposition des matières organiques dans un lieu d’enfouissement génère des biogaz qui seraient en partie relâchés directement dans l’atmosphère. La plus grande partie des biogaz est captée et transformée en gaz naturel renouvelable dans l’usine de WAGA Energy puis injectée dans le réseau gazier d’Énergir.

LES DÉFIS À RELEVER

De nombreux défis sont à relever dans le cadre de ce projet complexe, à commencer par le processus même, qui, bien que répandu en Europe, fait ses premiers pas au Québec. D’ailleurs, l’usine de biométhanisation sèche et de compostage de Saint-Étienne-des-Grès sera la première de ce genre au Québec.

 Parmi les nombreux autres enjeux, on retrouve :

  • Une conception devant rencontrer les plus hauts standards environnementaux notamment au niveau de l’efficacité énergétique, des émissions atmosphériques, du traitement des eaux, des odeurs et du bruit.
  • Une conception qui doit tenir compte de la croissance des besoins dans le temps.
  • L’arrimage et la gestion des partenaires technologiques de toutes les disciplines.

« C’est une très grande fierté de pouvoir contribuer aux efforts en matière de réduction des gaz à effet de serre en symbiose avec des partenaires de renom, à un projet vertueux de taille au Québec, et qui pourra, je l’espère inspirer d’autres joueurs dans la lutte aux changements climatiques. » souligne Mario Geoffrey, Directeur Biométhanisation chez Énergère.

« Nous sommes ravis de nous associer à Énergère pour le développement de cette installation de pointe de traitement des déchets organiques dans la région de la Mauricie », a déclaré Michael Leopold, chef de la direction du Groupe Convertus. « Notre passion est de travailler avec des entreprises et des municipalités avant-gardistes comme la Mauricie, qui partagent notre engagement à traiter les déchets de la façon la plus durable possible. Ce partenariat marque une étape importante pour Convertus alors que nous établissons notre première installation au Québec. »

LES PRINCIPAUX PARTENAIRES

Un tel projet ne peut être réalisé que par la coalition de plusieurs partenaires à la vision commune. Orchestré par Énergère et Convertus Group, le projet alliera les forces de chacun des acteurs clés du projet.

  • Énergère /Convertus Group : Promoteurs du projet possédant une vaste expertise notamment dans des projets type CCFEEx avec garantie de performance.
  • WTT : Partenaire technologique pour le volet équipements de biométhanisation et compostage.
  • Ainsworth Inc. : Volet construction et HVAC.
  • Les Entreprise QMD Inc : Gérance de projet de construction.
  • Lemay Inc. : Service d’architecte.
  • EXP : Service d’ingénierie conseil au niveau civil, structure, mécanique, électrique, protection des incendies modélisation pour les études environnementales, etc.

LE PROJET EN CHIFFRES CLÉS

  • 35 000 – C’est le nombre de tonnes de matières organiques triées à la source (bacs bruns) fournies par Énercycle que la nouvelle usine sera appelée à convertir en biogaz.
  • 6 500 – C’est le nombre de camions de résidus réceptionnés par année.
  • 37 – C’est le nombre de municipalités de la Mauricie qui vont fournir les déchets organiques issus des bacs bruns pour les convertir en biogaz et en compost.

LE FINANCEMENT ET LES SUBVENTIONS

En mars 2023, le gouvernement québécois a présenté son plan d’investissement dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2024-2034. Dans ce contexte, une demande 14,5 millions de dollars a été acheminée et est en cours de traitement pour le projet de construction de l’usine de biométhanisation à Saint-Étienne-des-Grès2.  

Chez Énergère, nous avons une équipe dédiée à la gestion de subventions qui prend en main la veille, l’optimisation, l’accompagnement et le suivi des aides financières pour chacun des projets de décarbonation et d’efficacité énergétique.

LES PROCHAINES ÉTAPES

Le projet est actuellement en phase de conception. La construction proprement dite va débuter au printemps 2025 pour une mise en service à la mi 2026. Il y a ensuite une période de test de performance d’une durée d’environ 2 mois pour une mise en service commerciale en septembre 2026.

 

1https://energir.com/fr/a-propos/nos-energies/gaz-naturel/gaz-naturel-renouvelable#:~:text=Le%20gaz%20naturel%20renouvelable%20(GNR,nette%20annonc%C3%A9es%20par%20le%20Canada

2https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2056713/budget-quebec-projets-mauricie-investissements

© 2024 Énergère. Tous droits réservés. Conception et réalisation du site Internet par Tapage

YT
FB
LK
YT FB TW LK
LK
FB
TW
YT

© 2024 Énergère. Tous droits réservés.
Conception et réalisation du site Internet par Tapage